Organisation

5 fausses croyances sur le manque de temps

Imaginez un instant avoir tout le temps dont vous rêvez ? Que feriez vous sans cette impression constante de manque de temps ? Allez-vous, enfin, prendre soin de vous ?

Avec le rythme accéléré de nos modes de vie et l’hyper-connectivité, le niveau de notre stress autour du manque de temps est probablement le plus haut dans l’histoire de l’humanité. Paradoxalement, nous vivons à une époque où on peut avoir à manger en quelques clics, sans bouger de chez-soi. 

Ce n’est pas que vous n’avez pas le temps de prendre soin de vous, mais vous choisissez de ne pas prendre ce temps !

Pourquoi cette impression de manquer de temps ? Paradoxalement, nous vivons à une époque où on peut avoir à manger sans bouger de chez soi.

Quelles sont les fausses croyances qui nous empêchent de faire ce qui nous tient à cœur

 

manque de temps ?

#1 Le manque de temps est une preuve de succès

Nous vivons dans un monde qui glorifie l’hyperactivité. 

Pensez aux expressions que nous utilisons : « Je suis sous l’eau », « Je n’arrête pas de courir tout le temps »… Le manque de temps, est tout de suite, considéré comme un signe d’importance, d’efficacité et d’une vie remplie.

Nous nous piégeons souvent dans la boucle du manque de temps qui valide notre propre importance et valide, surtout, le stress auquel nous nous soumettons.

#2 Ne pas prendre en compte le niveau d’énergie

Vous dépensez, chaque jour, de l’énergie pour travailler et assurer les tâches du quotidien. Afin de compenser, vous avez besoin, en théorie, d’un temps OFF (repos, sommeil, détente) qui vous permettra d’arriver à un état d’équilibre et recommencer chaque jour. Dans la pratique, nous ne prêtons que peu d’attention à nos baisses d’énergie et surtout à toutes les activités énergivores qu’on intègre à nos quotidiens.

En somme, l’énergie est une composante complexe dépendante de plusieurs facteurs. Autrement dit, elle dépend de notre environnement, notre psyché, nos hormones, notre alimentation, nos relations, le soleil… 

Pour les perfectionnistes, diminuer l’exigence et le jugement sévère envers soi favorise un passage à l’action et un gain d’énergie.

#3 Penser que le problème du manque de temps est juste lié au temps

La question du manque de temps est souvent la pointe visible de l’iceberg. En effet, c’est notre excuse préférée lorsque nous n’aimons pas ce qu’il y a à faire. Aussi lorsque nous n’avons pas envie de le faire, parfois cela nous fait peur ou ne fait pas partie de nos priorités. On se sent débordé et se cache derrière le manque de temps. Dès lors que vous vous en prenez conscience, c’est la libération !

Combien de fois avons-nous manqué une séance de sport juste parce qu’on se sentait fatigué et en ayant l’honnêteté de se l’avouer ? Souvent, on reste coincé au bureau ou on blâme le trafic.

Les priorités, changent au fil de la vie. Parfois, le manque de temps est là pour justifier que les actions que nous devons mener ne font pas partie de nos priorités.

A chaque fois que vous vous entendez dire que vous n’avez pas le temps, je vous propose de reformuler

 

la vraie raison. Est-ce que vous manquez de temps ou ce n’est pas votre priorité de faire x,y ou z ? Est-ce que vous manquez de temps ou la perspective vous faut peur ? Peut-être que vous n’avez pas envie ou que vous n’aimez pas ce  que vous avez à faire ?

#4 Se reposer est une perte de temps

Cela peut vous paraître contre-intuitif mais pensez à tout ce que vous pouvez réaliser quand votre corps et votre mental sont reposés ? Si vous souhaitez gagner du temps, le repos est assurément votre meilleur allié ! 

Quand vous reposez votre corps (qui doit, indéniablement, passer avant le reste), vous voyez quasi instantanément les résultats. Grâce au repos, votre mental est moins tourmenté, votre mémoire et votre capacité de concentration sont à leur niveau optimal. 

Le repos, n’est évidemment pas équivalent à un temps illimité devant votre fournisseur de streaming préféré 😉 C’est un temps que vous vous accordez, en fonction de vos besoins, pour améliorer votre sommeil ou pour être en mode OFF (temps dans la nature, lecture, écouter de la musique, se relaxer).

Doit-on attendre d’avoir du temps pour prendre soin de soi ou doit-on prendre soin de soi pour dégager du temps ?

#5 Ne pas définir ses priorités

La problématique du manque de temps n’est pas linéaire et n’est en aucun cas liée uniquement au temps (24h

 

jours, 365 jours

 

an) mais elle est une multiplication de trois facteurs : temps, énergie et priorités. Tout dépend de la saison de vie dans laquelle vous vous trouvez, les priorités changent. Nous n’avons pas les mêmes priorités à 25 ans qu’à 40 ans

A la recherche du temps perdu ?

On le demande, on le poursuit, on le perd, on en manque… C’est le grand luxe des temps modernes :  avoir du temps de qualité pour soi. Avoir du temps pour avancer sur nos projets.

 On en manque ? 

C’est la faute à qui ?

On ne peut pas toujours blâmer le trafic en heures de pointe ou le système capitaliste…

La gestion de votre temps est peut-être votre combat au quotidien. C’était aussi mon cas !

J’ai développé une approche efficace qui me permet d’arrêter de courir après le temps. Mon secret : Déprogrammer ces cinq croyances sur le temps. Et pour aller plus loin, vous pouvez télécharger LA ressource gratuite que j’ai créée pour vous aider à examiner votre organisation quotidienne et dégager du temps flexible précieux pour faire les choses qui vous plaisent. 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.